Quand j'étais lionne.
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Quand j'étais quoi ? Index du Forum -> quand j'étais quoi ? -> Écrivez-ici.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JulietteB
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 22

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 15:07 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

Un essai de texte en vers. On peut me reprocher la même chose qu'a Maïté : on veut ici une histoire, il n'y en a pas vraiment. Plutôt une situation initiale et une situation finale. Faudrait inventer l'entre deux dramatique. Mais enfin, je vous le publie quand même, c'est l'idée.






Quand j’étais lionne.
 
 
 
Dans une vie antérieure à celle-ci, j’étais reine.
 
Un soleil, vous dis-je, lumineuse,
 
Je rayonnais sur les tronches blafardes.
 
Je passais, et je savais passer
 
Dans les règles de l’Art.
 
J’étais un aimant à regards.
 
Silencieuse pourtant, mais transpirant l’apostrophe.
 
Peu importe quel sordide chemin j’empruntais,
 
Je savais où j’allai, toujours. 


Je gardais le cap dans ma dérive spectaculaire.
 
Actrice d’un chaos maîtrisé, j’étais funambule.
 
Je mimais la crise pour la péripétie.
 
Je remuais la fange et l’étalai sous leurs yeux.
 
Ça faisait toujours son effet. Peu importe quel effet. (?)
 
Et toi, je te riais à la gueule,
 
Et t’aimais ça. C’était facile. C’était cool.
 
C’était mieux.
 
Et aujourd’hui, moi poisson.
 
Rase la paroi de mon bocal, flippée intégrale.
 
Je me cache le visage,
 
Comme les gosses, avec les mains,
 
Pour disparaître.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Oct - 15:07 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yves tenret


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 140
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 18 Oct - 12:32 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

Merci YT

Revenir en haut
yves tenret


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 140
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 18 Oct - 12:43 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

En cinq minutes, pour le plaisir, pour l'échange - kiss YT


Quand j’étais lionne.
 
Reine, j’étais, reine, je suis.
 Un soleil, vous dis-je, lumineuse,
 Je rayonne sur vos tronches blafardes.
 Je passe, et je supasse,
 Au-delà de toutes les règles de l’Art.
 Je suis une aimante à regards.
 Silencieuse pourtant, mais exsudant l’apostrophe.
 Mes chemins sont sordides ? Qu’importe !
 Je sais où je vais, toujours !
Dérive spectaculaire, je garde le cap.
 Actrice d’un chaos maîtrisé, j’étais funambule.
 Je mime la crise et toutes vos péripéties.
 Je remue la fange et l’étale sous vos yeux.
 J’en jette.
 Et toi, je te ricane à la gueule,
 Et t’aimes ça. C’est facile. C’est cool.
 C’est mieux, pov tête de nœud !
 Et aujourd’hui, moi poisson,
 Rase la paroi de mon bocal, flippée intégrale,
 Je me cache le visage,
 Comme les gosses, avec les mains…
 Ah disparaître !


Revenir en haut
JulietteB
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 22

MessagePosté le: Sam 18 Oct - 17:55 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

mmmmh pas mal

Mais y a des trucs qui ne collent pas et qui ne ME collent pas. (je ne traîterais personne de tête de noeud, c'est un peu vieillot. LOL)

Mais oui, l'histoire, finalement, c'est le présent.
Je rajoute trois lignes (maximum) ou tout bascule, et ce sera déjà moins hors sujet ! 


Revenir en haut
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 98
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Sam 18 Oct - 19:07 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

Je suis nulle pour commenter ce que font les autres. Je peux juste vous dire que je vous lis avec beaucoup d'intérêt!
Oui Yves rhoooo on dit plus tête de noeud mais tête de bite!


Revenir en haut
JulietteB
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 22

MessagePosté le: Sam 18 Oct - 19:15 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

Pauvre Yves Tenret qui s'imaginait déjà débats enflammés et punchlines corrosives entre les êtres d'un groupe monté avec soin, alors que nous, on fait que s'envoyer des fleurs. Peace and love.  Hahahaha


Mais faut le dire, y a des fois où des encouragements donnent plus d'élan et de gniack qu'une critique qui peut vite devenir frustrante et écrasante. 
En tout cas merci Amélie, moi ça me booste.Smile  Embarassed


Revenir en haut
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 98
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Sam 18 Oct - 19:31 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

Je ne sais écraser ou spolier que ma propre personne. C'est ainsi... mais Yves n'a pas à s'inquiéter, je riposterai si la critique corrosive survient! Je suis un diesel et je tire jamais la première :p
Je constaterais simplement qu'on est hyper branchés phrases courtes, tous, là, j'ai décidé de me lancer le défi des phrases longues. Bah didiou. La galère.


Revenir en haut
JulietteB
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 22

MessagePosté le: Sam 18 Oct - 20:00 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

Les phrases longues, c'est mon dada, mais YT m'a prié de refouler mes tendances au baroque littéraire. (Y a t il un courant de littérature dans l'ère baroque ? Je ne veux pas sortir d'hérésie.)






2eme jet, en prenant en compte les suggestions (ou bien encore plus sûre de mes phrases, parce que c'est ce que je voulais dire précisément).

Avec un jeu très beaux-arts sur la taille de la police.
























Quand j’étais lionne.
 
 
 
Il me semble que je suis née Reine. 
Un soleil, vous dis-je, lumineuse,
Je rayonne sur les tronches blafardes.
Je passe, et je sais passer
Dans les règles de l’Art.
Un aimant à regards.
Silencieuse pourtant, mais je transpire l’apostrophe.
Quel sordide chemin j’arpente, qu’importe.
Je me sais aimée des dieux, et j’en use.
Dérives spectaculaires, titubante et théâtrale,
J’garde le cap.
Actrice d’un chaos maîtrisé, je suis funambule.
Je mime la crise pour la péripétie.
Je remue la fange et l’étale sous leurs yeux.
Ça marche, comme disait l’autre, ça fonctionne.
J'suis aussi divertissante que (caser ici le nom d'un héros romantique - ou "la meuf à la télé")
 Et toi, je te ris à la gueule, et t’aimes ça.



 

 
Jusqu’au moment où, un jour,
N’importe quel jour, un jour quelconque,


Devant TOUT LE MONDE


Je tombe.
 
Ou bien
 
J’me fracasse.
 
Et donc
 
Je casse.
 




 
À terre, je réalise :
 
Je suis tombée, j’me suis fracassée, et j’suis cassée.
Et, eux, bien stables sur leurs échasses en toc,
ils ont tout vu.
ils m'ont tous vue.
ego foutu
 
 
          . . .
 


Aujourd’hui, moi poisson.
Rase la paroi de mon bocal, flippée intégrale.
Je me cache le visage,
Comme les gosses, avec les mains,
Pour disparaître.


Revenir en haut
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 98
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Dim 19 Oct - 00:49 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

On passe au visuel alors. C'est-à-dire qu'avant, ce texte pouvait exister pour les aveugles, maintenant moins. J'aime bien quand y a rien qui "pollue", pas d'indice, que c'est brut. Non?

Revenir en haut
yves tenret


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 140
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 19 Oct - 08:57 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

Juliette Non ! Non ! NON ! Vous n'avez pas besoin de ces artifices. Faites confiance aux mots. Laissez ces bêtises à vos camarades qui n'ont ni talent, ni don, ni grâce, ni légèreté, ni âme, ni défaut, ni qualité... (Et votre vision des Beaux-Arts me navre. Normalement, on devrait sévèrement vous y interdire tout recourt au décoratif. Vous apprendre à aller à l'essentiel. Vous enseigner qu'il faut travailler contre soi-même. Etc. Car si le phoenix qui meurt au soir, au matin voit sa renaissance)

Revenir en haut
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 98
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Dim 19 Oct - 10:01 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

Je pense, Yves, que ce n'est pas sa vision des beaux-arts mais plutôt un clin d'oeil à ce qui "fait genre" beaux-arts, et vous avez raison, Juliette n'a pas besoin de tant de mascara!

Revenir en haut
JulietteB
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 22

MessagePosté le: Dim 19 Oct - 14:17 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

grave d'accord en fait. c'était une faute de goût impardonnable, et dire que je suis sortie comme ça.
je rectifie










Quand j’étais lionne.
 
 
 
Il me semble que je suis née Reine. 
Un soleil, vous dis-je, lumineuse,
Je rayonne sur les tronches blafardes.
Je passe, et je sais passer
Dans les règles de l’Art.
Un aimant à regards.
Silencieuse pourtant, mais je transpire l’apostrophe.
Quel sordide chemin j’arpente, qu’importe.
Je me sais aimée des dieux, et j’en use.
Dérives spectaculaires, titubante et théâtrale,
J’garde le cap.
Actrice d’un chaos maîtrisé, je suis funambule.
Je mime la crise pour la péripétie.
Je remue la fange et l’étale sous leurs yeux.
Ça marche, comme disait l’autre, ça fonctionne.
J'suis aussi divertissante que (caser ici le nom d'un héros romantique - ou "la meuf à la télé")
 Et toi, je te ris à la gueule, et t’aimes ça.


Jusqu’au moment où, un jour,
N’importe quel jour, un jour quelconque,
Devant TOUT LE MONDE


Je tombe.
 
Ou bien
 
J’me fracasse.
 
Et donc
 
Je casse.
 
 
À terre, je réalise :
 
Je suis tombée, j’me suis fracassée, et j’suis cassée.
Et, eux, bien stables sur leurs échasses en toc,
ils ont tout vu.
ils m'ont tous vue.
ego foutu
 


Aujourd’hui, moi poisson.
Rase la paroi de mon bocal, flippée intégrale.
Je me cache le visage,
Comme les gosses, avec les mains,
Pour disparaître.


Revenir en haut
Maïté Kessler


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2014
Messages: 18

MessagePosté le: Dim 19 Oct - 15:46 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

Qui est la plus âgée des anciennes étudiantes ici ?
Il y a une hiérarchie chez les lionnes non ? 
Et dans les sectes aussi, les plus vieilles flippent à l'arrivée des plus jeunes et plus fraîches, des plus fertiles.
Je devrais écrire un Quand j'étais la plus jeune peut-être (comme : et elles sont arrivées les unes après les autres, elles écrivaient chaque jour, plusieurs fois par jour même. Sans se préoccuper du Qu'en fera-t-on ? du Qui nous lira donc ? et encore moins de Merde, vite, une publication ou la mort. Pour revenir dans la course, il allait falloir que je me reprenne en main, que j'arrête de boire et de fumer, pour gagner du temps, au moins deux heures par jour. Il allait falloir que je travaille dur, très dur. Vite et bien. Et comme je manquais sacrément d'entraînement ! J'avais grossi, mon esprit était devenu encore moins vif que celui d'une vache qui regarde passer les trains. Je les détestais déjà toutes de m'avoir foutu le nez dans ma merde et dans ma collection de fausses excuses et de prétextes bidon pour ne rien foutre.
Lui il disait souvent que naturellement, chacun, un jour, voulait payer sa tournée. L'idée me plaisait, mais toutes ensembles, si je ne me dépêchais pas, elles allaient finir par vider le bar".


Revenir en haut
yves tenret


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 140
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 19 Oct - 17:23 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

C'est la guerre ! C'est comme ça dans les Camps mixtes d'écrite intensive. 
Ps : j'essaie de vous mettre mon poster mais j'y arrive pas


Revenir en haut
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 98
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Dim 19 Oct - 19:04 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais lionne. Répondre en citant

(cliquez sur "image" au moment de la rédaction de votre message Yves)
Rho merde je sors tout juste de Croisade et faut déjà que je revête les armes... bon allez, ja balance je viens de festoyer mes 30 bougies!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:01 (2018)    Sujet du message: Quand j'étais lionne.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Quand j'étais quoi ? Index du Forum -> quand j'étais quoi ? -> Écrivez-ici. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered By phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Designed By ArmandoLopez