Quand j'étais pédophile.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Quand j'étais quoi ? Index du Forum -> quand j'étais quoi ? -> Écrivez-ici.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JulietteB
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 22

MessagePosté le: Sam 18 Oct - 20:51 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais pédophile. Répondre en citant

Quand j’étais pédophilie.
 
Vendredi après-midi, à la fin de mon cours avec les premières années, Grand Sourire Charmeur vient vers moi et m’interpelle d’un : « Et vous, Monsieur, comment écrivez-vous ? » Sont drôles ces gamines ! Doutent de rien ! Mais qu’est-ce que j’en sais moi de comment j’écris ! Je n’écris pas. Je m’angoisse oui ! Il faut que j’écrive, ça je le sais, mais pour le reste, je ne sais pas. 
Bon, tout d’abord faut que je vous confie quelque chose : j’ai passé ma vie à glander. Franchement, le travail et moi, ça fait deux. Comment j’ai survécu ? Une sinécure, un truc tout dans la gueule, pure frime qui ne me demande aucun effort, en gros deux boulots, pseudo journaliste et pseudo prof. Des trucs simples qui ne requièrent aucun talent particulier. 
Et plus jeune ? Bof, je me faisais entretenir ou je faisais des boulots de merde sur des périodes relativement courtes et survivais chez mes copines ou dans des chambres de bonnes. 
Ainsi, ce jour là, j’étais dos au mur. Amélie m’envoyait un texte tous les deux jours, Caroline faisait chauffer le moteur et Juliette, bien que solidement encalminée par une rhinite virale passablement handicapante, ou peut-être par un infini désir de régression, position fœtale et tutti quanti, bon, bref, ce n’est pas le moment de s’égarer ou de fuir dans l’une de tes éternelles digressions mon petit Tenret, Juliette donc nous avait ouvert un forum à l’esthétique infantile mais à l’efficacité redoutable. Je ne pouvais plus reculer. Il fallait que j’écrive ce que j’avais annoncé c’est-à-dire Quand j’étais pédophile. Mais pourquoi chercher ainsi les ennuis, vous alarmez vous ? C’est simple. Parce que je n’en pouvais plus de ne pas entendre crier mon nom, de devoir ramer comme une bête d’abord pour publier et ensuite pour diffuser mes petites proses. Feed the troll !!!! 
- Mais, Monsieur, vouliez-vous écrire ou devenir écrivain, célèbre et adulé, avoir une identité sociale reconnue ? m’interrogea alors la petite impertinente. Un groupe s’était formé et une dizaine de mômes me fixaient de leurs grands yeux ébahis. Bien sûr, ils venaient d’arriver à l’école et n’étaient pas encore blasés. C’est quoi ce bouffon, se demandaient-ils ? Il mitonne à 100 % ou quoi ? Mais qu’est-ce qu’il raconte ? Qu’est-ce que c’est ce délire ? Qu’est-ce qu’il bave ce bolos ? 
- Avais-je été pédophile ? Bien sûr que non. Ok, la fille avait 13 ans et demi mais, votre Honneur, il n’y avait pas eu pénétration. Est-ce que ça compte aussi pour la tendresse et la curiosité vos trucs de lois, votre Honneur ? Mais… Quoi ? Ah oui, oui. Nous avions eu des rapports sexuels. Oui, mais plus tard, l’année suivante. On s’était dévoré. Vous auriez vu ça ! Quel appétit, on avait l’un de l’autre ! 
Vous savez, c’était l’époque, on était comme ça, y avait pas le Sida, les vieux étaient dingues de Maxime Le Forestier, c’est une maison bleue, San Francisco et tout ça. Euh… Pardon ? Pourquoi je n’étais pas allé avec une femme ? Avec une vieille, vous vous voulez dire ? Une quoi ? Ah ! Vous voulez dire le modèle  une fois par mois,  le dimanche matin? Arrêtez ! Mais, ce n’est pas vrai ! Je ne fais pas du tout mon malin, pas du tout, j’étais là au bistrot, à l’Évêché, à côté de la cathédrale, il y avait du soleil, elle m’a parlé, je lui ai dit : tu veux venir chez moi ? Oui, elle voulait. On est monté. Ah ! Comme il était bien mon studio. Un nid d’aigle ! On s’est roulé des pelles. Là aussi, il y avait du soleil, beaucoup de soleil, on apercevait au loin le lac et une petite brise caressait doucement notre peau nue. Vous savez moi, je suis lion, je suis comme ça, j’aime quand il fait chaud et que ma lionne est au boulot et que je bouquine en buvant du thé citron. Cela me fait penser que je ne sais sans doute pas comment j’écris  mais je crois savoir pourquoi j’écris : parce que j’ai beaucoup lu. Consommer, ça va un moment mais, vous comprenez, moi aussi je me sens obligé de payer ma tournée de temps en temps… 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 18 Oct - 20:51 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 98
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Dim 19 Oct - 01:02 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais pédophile. Répondre en citant

Yves Tenret, la première fois que je l'ai vu, c'était comme voir un poisson nager sur l'eau. Merde c'était y a 10 ans, déjà. Je devais avoir le même regard de nourrisson que les étudiantes maintenant. Quel être curieux, un professeur vous dites... de quoi? D'histoire des idées? Mais je veux pas qu'on m'enseigne ce que je dois penser moi! Ah non d'accord, des données objectives, de l'Histoire avec un grand HACHE. Bon, c'est pareil, non? Ah non. Ok chui conne.
Bref notre poisson marcheur nous gratifie d'une séance d'exposés sur chaiputrokelthème, tout ce dont je me souviens, c'est que j'avais choisi de faire un truc sur la scientologie. J'ai avalé des bouquins, tous plus à gerber les uns que les autres, puis je lui ai fait passer, à ce professeur des idées, une audition de scientologie. T'as kiffé ta race Yvounet. Je savais même pas qui vous étiez, que vous aviez écrit, vous vous étiez bien gardé de nous le dire. Aviez-vous peur qu'on ne vous lise pas? Ca m'étonnerait, vous vous en tapez la coquillette, de ça. Vous aviez cru que je vous faisais des bisous mimés de ma place d'amphi, mais non j'avais une crève monumentale, et quand j'ai le rhume j'ai ce tic de faire schmoukschmouk avec ma bouche. Ensuite y a eu la callipygienne.
Sacré Yves, sacrée voix. Limite flippant le Yves, un truc volatile qui vous tombe dessus comme ça BAM, et tout d'un coup vous avez plus du tout envie qu'il vous parle de votre travail parce qu'il va vous dire des trucs genre à vous retourner la tête. De la fumée des oreilles: il a dit quoi là? Positif plutôt t'as trouvé Gertrude? Putain nan il t'a plombée là. Nan t'es sûre? Parce que mon accointance rabelaisienne refoulée, c'est un compliment ça, ou pas? J'ai 19 ans à peine et pas beaucoup d'armes, encore, sans parler de la matière grise. A 19 ans on pense qu'à baiser. Et Yves, lui, ce FOU, il veut qu'on bosse?


Revenir en haut
yves tenret


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 140
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 15:43 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais pédophile. Répondre en citant

Amélie merci. C'est bien d'être vu. C'est tellement difficile de se voir. On a tant et tant d'illusion sur soi et de se dénigrer revient au même. Même immodestie. Dire je suis une merde, c'est se prendre archi au sérieux. Bref, multipliez les perspectives, travailler contre soi, agrandir ses territoires, et écrire, écrire, écrire, écrire....

Revenir en haut
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 98
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 19:48 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais pédophile. Répondre en citant

Ah mais Yves, vous n'êtes pas un être facilement accessible! Et ça rend les choses plus piquantes, ouiouiouioui.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:30 (2018)    Sujet du message: Quand j'étais pédophile.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Quand j'étais quoi ? Index du Forum -> quand j'étais quoi ? -> Écrivez-ici. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered By phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Designed By ArmandoLopez