Quand j'étais quoi ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Quand j'étais quoi ? Index du Forum -> quand j'étais quoi ? -> Écrivez-ici.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JulietteB
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 22

MessagePosté le: Lun 13 Oct - 14:29 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais quoi ? Répondre en citant

Bonjour, 


voilà, on a un forum à l'esthétique absolument déviante. Nevermind. 
Ce sera plus pratique que Gmail, et on sera plus tranquille que sur facebook.
Amicalement








Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Oct - 14:29 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 98
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Lun 13 Oct - 22:43 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais quoi ? Répondre en citant

Riche idée! Yves commençait à s'énerver un peu sur FB de toute façon :p
 J'ai pas les c... de faire le premier pas et d'envoyer une saucée littéraire.
Je vais suivre, je suis un mouton qui s'ignore, moi!


Revenir en haut
yves tenret


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 140
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 14 Oct - 13:12 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais quoi ? Répondre en citant

comment je fais pour mettre un texte en ligne ? je suis novice sur ce truc?

Revenir en haut
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 98
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mar 14 Oct - 13:13 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais quoi ? Répondre en citant

Soit un copié-collé, soit en incluant une pièce jointe via l'onglet "fichier" au-dessus du commentaire en cours de rédaction Wink

Revenir en haut
yves tenret


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 140
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 14 Oct - 13:20 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais quoi ? Répondre en citant

Quand j’étais juteuse... 
  
  
Septembre 2000. J’ai seize ans. 
  
  
C’est un idiot frelaté, imbibé de clichés et de fanatisme nazi qui me mettra le grappin dessus. On se bat, je lui envoie une chaise dans la tempe, et lui bourré, fonce tripoter le cul d’autres filles. Puis je casse la gueule à ces filles. Puis à lui. Bourré, je pouvais lui en envoyer de tellement fortes dans les valseuses sans riposte que c’en est devenu un sport national. Il baise comme une outre pleine de toute façon. Pire qu’un soldat des croisades. L’orgasme, je m’assois dessus, c’est le mec qui caresse jamais. Par principe. Il a une putain d’éthique. Alors je joue l’hystérique, la femme romantique, insatisfaite, hurleuse, prête à en finir avec le destin de vie heureuse que sa petite vie bourgeoise lui promet. Dans mon fantasme balzacien, il m’arrive de maquiller un cocard, ce trou du cul n’a pas tapé assez fort. Ce n’est pas assez théâtral. Ca donne de la constance, de mentir. Il me tabasse un peu, gentiment, avec la douceur de l’idiot. Alsacien pur souche et fier de l’être, l’imbécile à l’état pur, accompagné de la petite conne tremblotante. Le tableau est risible. Raciste comme un vieux paysan aigri, misogyne, haineux, il récrimine sur tout, le féminisme, l’Islam, les intellectuels, les livres et tout ce que je fais en général. J’ai jamais rencontré un con pareil. Je le trompe, plein de fois, et je fais semblant de revenir amoureuse. Il me croit quand je lui dis que j’ai pas baisé ailleurs. 
  
  
Mes parents retiennent leur souffle huit années durant. Les pauvres, leur connasse de fille préfabriquée pas foutue de trouver mieux pour s’envoyer en l’air. Quelle déception. Son oncle, à lui, est en taule pour avoir tripoté une gamine. Le mec plaide non-coupable, puis coupable, trois ans de mitard ! Je m’en vante un peu. Pour une fois qu’il se passe quelque chose dans sa vie terreuse. Il en a honte. Ca me réjouit. Il se met à me haïr. Trop tard je l’avais fait avant bouseux ! 
  
  
Puis il devient boulet, vit à mes crochets, s’accroche à l’alcool, n’a plus aucun respect pour personne, perd tous ses potes et moi je le méprise ouvertement. Il faut maintenir l’ambiguïté alors je me convaincs de l’aider à s’en sortir. Comme il est con il ne voit même pas la supercherie. Il se vante toujours d’en avoir une grosse. Ses journées, il les passe à boire du sirop de fraise en jouant sur son PC pourri qu’il a installé chez moi. Mes copines le détestent, heureusement. 
  
  
Et un jour, je le largue, envoyée spéciale de Eindhoven, par téléphone. J’ai 24 ans et j’ai l’intention de baiser avec un mec super. L’ex m’envoie des mails inspirés, dans lesquels je suis son Graal. Il m’espère encore «pure» du sperme d’un autre. 
  
  
Hihi connard c’est trop tard ! Je suis au pieu avec le père de mes enfants. 
  
  
  
  


Revenir en haut
yves tenret


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 140
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 11:25 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais quoi ? Répondre en citant

Shit ! J'ai mis deux fois le même texte. Sinon, maintenant, chacun devrait pouvoir rentrer là dedans comme un grand quand ça lui chante et faire toutes les remarques qui lui passe par la tête ou par ailleurs.... Evil or Very Mad Twisted Evil

Revenir en haut
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 98
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 15:00 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais quoi ? Répondre en citant

Carrément Yves! 

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:29 (2018)    Sujet du message: Quand j'étais quoi ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Quand j'étais quoi ? Index du Forum -> quand j'étais quoi ? -> Écrivez-ici. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered By phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Designed By ArmandoLopez