Quand j'étais boueux

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Quand j'étais quoi ? Index du Forum -> quand j'étais quoi ? -> Écrivez-ici.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
alain freudiger


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 22

MessagePosté le: Dim 9 Nov - 23:53 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais boueux Répondre en citant

C’était l’automne il faisait pluie, ça n’arrêtait pas depuis plusieurs semaines, moi j’étais là aussi avec les autres, seulement moi j’étais tout miclet. Du haut de mes treize ans j’essayais aussi de pelleter, de creuser pour ériger la digue, comme les autres, mais j’allais moins vite, j’étais moins fort. Et très vite en à peine deux heures j’avais des cloques aux mains, ça faisait mal, j’avais pas l’habitude de peller, mais fallait continuer. Le vieux gnôlard il disait que ça me faisait du bien, que j’avais des mains d’intellectuel, des mains de pédale, qu’il fallait que je sache enfin ce que c’était de bosser, qu’il arrêterait de m’emmerder seulement quand j’aurais la calle comme lui aux mains. Le vieux gnôlard il me balançait des boules de boue dessus, régulièrement, pour emmerder. Un encore plus jeune que moi mais plus costaud me disait « on est mieux là que sur les bancs d’école, non t’es pas d’accord ? ». C’est qu’il y croyait. Et pourtant ça pleuvait on avait les pieds dans la boue, moi j’étais tellement épuisé que je ne sentais plus mon corps, y avait plus que ce geste, peller, creuser la terre boueuse et l’empiler à côté. Les adultes ils avaient des pèlerines militaires pour les protéger, mais nous les gamins à par des bottes on n’avait rien. Tout le monde jurait, les vieux étaient ravis de nous foutre au turbin, c’était cause nécessaire, il fallait l’ériger cette digue à cause de la crue, et ils riaient et s’envoyaient de grandes rasades de pomme ou de marc qu’ils nous proposaient aussi parfois. Les cloques devenaient de plus en plus vives et après elles saignaient, des bouts de peau se décollaient et pendaient, je pouvais plus toucher une pelle sans saigner mais il fallait continuer. Pas moyen de s’échapper, pour aller où ? Sans cette foutue digue tout le village serait inondé, le fleuve grossissait, personne de plus de douze ans n’était exempté du boulot, sauf les femmes qui restaient au village. Debout dans la boue avec une pelle, j’ai jamais autant haï la terre, l’eau, et l’humanité tout entière. Et cette digue je le sais, tout le monde le sait, on ne la finira jamais à temps, elle sert à rien, le fleuve l’emportera aussi. Cloque work !

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 9 Nov - 23:53 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yves tenret


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 140
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 10 Nov - 08:31 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais boueux Répondre en citant

"peller" ??? vraiment ??? j'ai des doutes... en tout cas, c'est cool et je vais te faire ma version et je la mettrai en ligne aujourd'hui ou demain et peut-être que quand tu auras réglé tes problèmes  œdipiens     avec El Vessie (oui, oui, je sais, je sais, jamais, ça part et ça revient, je sais, je sais), disons quand il te laisseront un moment de répits, peut-être qu'une petite partie de ping-pong...

Revenir en haut
yves tenret


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 140
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 10 Nov - 08:36 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais boueux Répondre en citant

Caroline Keppi qui vient du Sungau et qui n'avait jamais entendu parler de hippie, de situationniste, de beatnick, de punk même avant de m'avoir comme professeur, a elle aussi ses propres ressources et son vécu. Elle a été serveuse au-dessus de Martigny, tout un été, et cela serait tellement bien si elle nous le racontait et qu'elle teste sa langue sur la tienne.
Attention, il s'agit d'une métaphore. Madame Keppi est mariée maintenant...


Revenir en haut
alain freudiger


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 22

MessagePosté le: Lun 10 Nov - 22:47 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais boueux Répondre en citant

Moi je suis divorcé, pas comme toi.

Merci pour tes remarques! Cool si tu fais une version à mettre en ligne. "Peller", c'est peut-être un régionalisme, mais j'aimais surtout ce mot parce qu'il était plus près de la peau.

Céline aussi avait la Vessie, à la dernière phrase du Voyage.

Oui Caroline, racontez-nous Martigny!


Revenir en haut
yves tenret


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2014
Messages: 140
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 11 Nov - 18:48 (2014)    Sujet du message: Quand j'étais boueux Répondre en citant

ma version, c'est le texte sur l'armée, je te dis ça parce je  me suis peut-être ma exprimé là car cela pourrait aussi vouloir dire que j'allais réécrire ton texte alors que je pensais à ce que j'ai fait c-à-d Wam à l'armée... d'où le Quand j'étais appelé...

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:40 (2018)    Sujet du message: Quand j'étais boueux

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Quand j'étais quoi ? Index du Forum -> quand j'étais quoi ? -> Écrivez-ici. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered By phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Designed By ArmandoLopez